GOND ET BHIL DE L’INDE

23 Mars – 20 Avril  2019

Originaires de l’Inde et répartis dans plusieurs états dont le Maddhya Pradesh , l’Orissa,le Jharkhand, les Gonds sont animistes et adivasis, considérés comme une minorité .

Les peintures Gonds et Bhil évoquent les légendes et traditions ancestrales liées à leurs dieux et à la nature .

A l’origine les peintures étaient reproduites sur les murs des maisons, maintenant pour beaucoup d’entre eux installés dans la région de Bhopal, les œuvres sont réalisées sur papier ou sur toile avec des peintures acryliques .

Les représentations de dieux peuvent prendre des formes végétales ou animales et chaque élément est associé à une légende.

Comme les peintres Warli,les Gonds évoluent vers un vocabulaire contemporain se rapprochant de la vie urbaine .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Philippe RICHARD

« Risque d’encombrement »

26 Mai – 30 Juin  2018

 

« Depuis 1997, les volumes peints, les Variables atmosphériques, les Bords du monde et plus récemment les Linéaires ont été menés parallèlement à un travail plus centré autour de la question du tableau. Philippe Richard considère que ses peintures se situent dans l’espace réel et plus uniquement dans l’espace bidimensionnel du tableau  »

« Trajectoire Ethnique 2  » Peintures des Warli de L’Inde

 

du 7 Avril  au  5 Mai 2018

Rajesh L Mor,  Rashula R Mor,  Reena Umbersada Valvi , Anil Vangad,  Sarita Vanjara,  Mayur et Tushar Vayeda,

Les Warlis habitent des villages situés dans la région de Mumbaï dans le Maharastra en Inde

Les peintures traditionnelles ont été réalisées durant des centaines d’années sur les murs des grottes ou des maisons, mais depuis les années 1970 elles sont exécutées principalement sur toiles de coton ,elles représentent souvent des scènes de la vie quotidienne ou des légendes.

 

Anil Vangad
Reena Umbersada Valvi
improvisation de Claire Le Michel le 5 mai 2018

 

Mayur et Tushar Vayeda

« Traits d’humour » D Nadaud et P Petit

9 Septembre – 14 Octobre 2017

Daniel NADAUD et Pierre PETIT

Daniel Nadaud élabore des constructions telles des mécanismes constitués de ses moissons d’objets car il s’agit bien du monde agricole dans lequel Daniel Nadaud a glané une partie de ses souvenirs. L’outil, le travail, la mémoire fabriquent ces chroniques mêlées d’anecdotes et d’allégories ironiques.
Pierre Petit assemble des faits divers, se joue de la mondialisation et échafaude des histoires puisées dans notre culture. Fantaisiste de la métaphore, il s’amuse avec sarcasme des différentes actualités du monde et du pouvoir.
Tous deux mettent en lumière avec humour et dérision les complaisances de notre société

photo michel belloin

 

Pierre Petit
Daniel Nadaud

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« PERIPLE INSOLITE »

3 JUIN- 1 JUILLET 2017

ouvert les vendredis et samedis de 14h à 18h

les autres jours sur rendez-vous

espacedart.fl@gmail.com

Six artistes interpellent à leur manière notre monde et notre époque.
E BALLAN nous conte une monographie mêlée de faits tragiques  qui ont marqué l’histoire des tribus indiennes.
A BURKE réinterroge nos points de vue sur la civilisation amérindienne mais aussi sur la migration des peuples.
M CISSE bâtit des villes utopistes avec une naïveté moderne pour l’inaccessible rêve.
C SAINT-JACQUES peint et écrit sur la nature pour mieux nous en dévoiler les aspects immatériels.
C ROBE illusionniste pictural, dissimule dans la peinture ses interprétations, son regard sur le monde pour un voyage vers l’inconnu.
M C WONG capte notre quotidien à une vitesse extraordinaire, il fixe l’instant de vie.
Une exposition pleine d’interrogations et d’actualité, un « Périple insolite » à découvrir.

 

 

 

Erwan Ballan
Alex Burke, Camille Saint Jacques, Moo Chew Wong

« PARURES ET COIFFES D’ASIE »

8 Avril au 6 Mai 201

exposition d’art ethnique
autour des coutumes et parures traditionnelles des minorités d’Asie

Les pièces présentées à l’Espace d’art FL ont été collectées durant des voyages effectués dans les pays concernés, depuis de nombreuses années. Elles sont un témoignage de particularités identitaires en déclin; dans ces contrées comme partout dans le monde, on observe un recul, voire un abandon des coutumes et des savoir-faire ancestraux, au détriment de l’industrie.

« DEEP-END » C Saint Jacques

Exposition « DEEP-END »  du 3 Septembre au 1 Octobre 2016

Camille SAINT JACQUES

20160903_152444

discussion-rencontre  avec Camille Saint Jacques, le 3 septembre, à  14h30 autour de son dernier livre « Retrouvez le plaisir de créer, l’art vous appartient » Diffusion Seuil/Volumen

_dsc0072

_dsc0077

 

 

 

 

 

 

 

_dsc0068